EDUCATION

Une génération de jeunes perdue

Une génération de jeunes perdue

Une génération de jeunes perdue

Le ministère du Travail finance un sure nombre de programmes destinés aux jeunes âgés de 12 à 25 ans. L’objectif de ces programmes concerne le développement des jeunes et la formation à l’employabilité et aux compétences professionnelles dans un sure nombre de boards différents. Cependant, je recommande que le gouvernement fédéral américain fasse un meilleur travail de vérification de ses programmes et d’analyse des besoins de la communauté. Les programmes nécessaires et ceux qui réussissent ne sont ni financés ni remboursés en raison des compressions budgétaires et des allocations à d’autres programmes fédéraux. Je suggère que le gouvernement fédéral accorde plus de soutien aux programmes et aux écoles pour les jeunes qui se trouvent dans des régions économiquement défavorisées.

Le secrétaire Chao a annoncé une subvention de 20 tens of millions de {dollars} à la Ligue urbaine nationale pour poursuivre et étendre son programme d’autonomisation des jeunes urbains. “Le revenu et le respect de soi qui accompagnent la réussite dans un emploi sont essentiels pour les jeunes qui essaient de changer leur vie”, a déclaré Chao. “Avec cette subvention de 20 tens of millions de {dollars}, nous triplons l’engagement envers le programme d’autonomisation des jeunes urbains du président pour aider les jeunes à risque à se préparer à un emploi à temps plein. Une partie importante de cette subvention aidera les jeunes de la Nouvelle-Orléans et d’autres régions qui étaient touchés par les ouragans de l’année dernière.

En 2004, l’Administration de l’emploi et de la formation du Département américain du travail a accordé 9,2 tens of millions de {dollars} à la Nationwide City League pour concevoir et mettre en œuvre un programme modèle nationwide pour les jeunes à risque, non scolarisés et jugés âgés de 16 à 24 ans. En partenariat avec des organisations confessionnelles et communautaires, les websites affiliés de la Ligue urbaine offrent aux jeunes des compétences d’employabilité axées sur la carrière, des levels rémunérés et une formation en cours d’emploi pour aider les contributors à trouver un emploi à temps plein dans le secteur privé. Je félicite le secrétaire Chao et la première dame Laura Bush d’avoir fait de cette initiative une priorité, mais le besoin est encore plus grand.

Bien qu’il puisse sembler que le gouvernement fédéral débourse de l’argent pour les programmes, il pourrait faire plus. Au printemps 2000, le ministère du Travail a accordé ses 36 premières subventions d’opportunités pour les jeunes à des jeunes vivant dans des zones d’autonomisation, des zones d’entreprises et d’autres zones urbaines et rurales pauvres. Cette initiative quinquennale vise à cibler les zones très pauvres afin d’élargir les possibilités d’emploi pour les jeunes. Au cours de ce mandat de cinq ans, le ministère du Travail s’est engagé à distribuer 250 tens of millions de {dollars} à ces 36 villes dans le besoin. La majorité de ces 36 villes avaient des programmes qui avaient fait leurs preuves, alors la query est de savoir remark se fait-il que le ministère du Travail n’ait pas remboursé ces programmes ?

Un modèle que je recommande est le programme GEAR UP (Gearing Early Consciousness and Readiness for Undergraduate Applications) financé par le gouvernement fédéral. L’initiative principale de GEAR UP est d’amener les jeunes à l’éducation postsecondaire. GEAR UP est un programme de subventions discrétionnaires conçu pour augmenter le nombre d’étudiants à faible revenu qui sont prêts à entrer et à réussir dans l’enseignement postsecondaire. GEAR UP offre des subventions de 6 ans aux États et aux partenariats pour fournir des companies dans les collèges et lycées très pauvres. Les boursiers GEAR UP servent une cohorte entière d’élèves commençant au plus tard la septième année et suivent la cohorte jusqu’au lycée. Les fonds GEAR UP sont également utilisés pour offrir des bourses d’études collégiales aux étudiants à faible revenu. Des programmes tels que GEAR UP reflètent fidèlement la volonté de répondre aux besoins de la communauté.

Pour améliorer GEAR UP, je recommande que ce programme fonctionne avec la inhabitants non scolarisée ainsi qu’avec la inhabitants scolarisée. De nombreux jeunes obtiennent leur GED et pourraient utiliser leurs companies. Ce programme pourrait également être amélioré en éduquant les jeunes sur les choices d’aller dans les écoles methods et l’entrepreneuriat ainsi que les collèges et les universités. La participation des entreprises est cruciale pour la réussite à lengthy terme des adolescents. Les élèves à risque ont souvent besoin de plus que ce que leurs conseillers d’orientation scolaire ou leurs enseignants peuvent leur donner. Ce dont ils ont besoin, c’est de la perspective du monde réel des adultes, en particulier ceux des entreprises (Laabs, 2004). Ce programme pourrait être un programme idéal s’ils incorporaient une plus grande participation des entreprises et une éducation different dans leur programme.

Le Réseau nationwide des défenseurs de la jeunesse a l’obligation d’éduquer et d’encourager les décideurs à être actifs dans la reconnaissance, la safety et l’amélioration de la valeur des jeunes pour la nation. Je suis d’accord avec eux; cependant, les programmes peuvent survivre avec un financement du secteur privé. Avec la collaboration d’organismes communautaires et de subventions privées, des programmes pour les jeunes pourraient exister sans l’aide du gouvernement fédéral. Il semble que les décideurs politiques détiennent trop de pouvoir dans la prise de décisions concernant les jeunes et leur développement. Ainsi, les organisations privées pourraient contribuer et construire des programmes sans restrictions du gouvernement fédéral et répondre aux besoins des jeunes dans leurs communautés.

Le modèle idéal pour un programme jeunesse serait d’avoir un financement provenant de plusieurs sources différentes. Il serait approprié que l’argent du gouvernement fédéral, des États et du secteur privé soit utilisé pour le modèle idéal. Lorsqu’une supply devient faible ou épuisée, l’autre récupère la différence pour continuer à financer. Cependant, trois sources de revenus différentes ne signifient pas trois ensembles différents de règles et de résultats. Le programme adhérera à un ensemble de résultats qui suffira aux trois events prenantes. Le financement du secteur privé consistera en une collaboration avec différentes entités contribuant aux fonds. Le modèle idéal aura un auditeur interne et externe pour maintenir la conformité du programme. Le modèle idéal aura également une équipe de rédaction de subventions ; cette équipe sera responsable de la recherche et de l’obtention de nouvelles subventions pour la durabilité du programme.

Le modèle idéal incorporera des compétences en management à tous les contributors ; il est d’une significance vitale que les contributors possèdent ces compétences pour réussir tout au lengthy de leur vie. Le modèle idéal intégrera des compétences telles que la confiance, la communication et être un chief visionnaire.

Les contributors apprendront que la confiance est une caractéristique importante du management. Ils doivent gagner la confiance de leurs collègues, superviseurs et futurs employés. Lorsque la confiance est établie, les employés continueront à travailler dur un jour à la fois. Sans confiance, le processus s’attardera plus que probablement au-delà du délai prévu. Les gens font confiance aux autres qu’ils connaissent authentiquement et qui ont à cœur leurs meilleurs intérêts (Pearce, 2003). Les contributors comprendront qu’en établissant cette confiance ; ils auront des employés qui travailleront dur pour eux.

La communication est un trait de management vital que tout bon chief doit avoir et être succesful d’utiliser efficacement. Les contributors seront encouragés à développer leur propre model de management et à apprendre la meilleure façon de communiquer avec les autres. Pearce (2003) a déclaré que si les dirigeants reconnaissaient leurs propres réponses émotionnelles automatiques, ils pourraient en fait ajuster leur communication pour qu’elle soit plus appropriée, moins exigeante et plus inspirante. Les contributors seront encouragés à réfléchir sur la façon dont ils communiquent avec les autres. Ils devront faire preuve de diligence pour reconnaître leurs faiblesses et être prêts à travailler pour les surmonter afin d’être un communicateur efficace. Heifetz (2003) croyait que les gens doivent commencer à affronter les choix et les défis auxquels ils sont confrontés. En surmontant leurs défis et leurs faiblesses, les contributors développent de solides compétences en management.

Le modèle idéal apprendra aux contributors à regarder vers l’avenir et à visualiser ce qu’ils pourraient devenir et ce qu’ils réaliseront. Être un chief visionnaire vaut le risque automobile les objectifs vont au-delà du acquire matériel ou de l’amélioration personnelle. En améliorant la vie des personnes qui vous entourent, le management donne un sens à la vie (Heifetz & Linsky, 2002). Les contributors apprendront ce que signifie être un chief visionnaire et cette imaginative and prescient begin de l’intérieur. Il se développe à partir de leur passé et de l’histoire des gens qui les entourent. De plus, leur imaginative and prescient va au-delà d’eux-mêmes et de la façon dont ils pourraient servir les autres pour avoir un impression sur la vie des autres.

Le processus de développement du modèle idéal commencera par la mise en place d’une collaboration d’specialists dans le domaine du développement des jeunes. La collaboration établira un plan quinquennal pour le programme. Le plan comprendra le financement et la durabilité du programme; les résultats, la politique et les procédures projetés du programme ; participation de la communauté; et la inhabitants cible. Le modèle idéal aura un suivi fixed avec les contributors à des intervalles de 1 mois, 3 mois et 6 mois pour assurer le succès. Certains programmes mettent l’accent sur une orientation disciplinaire et d’autres se concentrent sur l’élaboration d’un programme novateur qui cherche à répondre aux besoins éducatifs uniques des élèves (Lehr et Lange, 2003). Le programme idéal sera distinctive automobile il abordera les problématiques spécifiques de la inhabitants cible et ses besoins.

Le processus comprendra également la fourniture de companies complémentaires aux contributors. En fournissant un tel service, cela permettra au programme de répondre aux véritables besoins des contributors. Des recherches antérieures (Carney et Buttell, 2003) ont suggéré que les companies complémentaires fournissent le soutien nécessaire aux jeunes pour leur permettre de développer les compétences appropriées. Les délinquants juvéniles qui ont reçu des companies complémentaires comparativement à ceux qui ont reçu des companies conventionnels (p. ex., counseling, traitement de la toxicomanie, tutorat) étaient moins souvent absents de l’école, étaient moins souvent suspendus de l’école, moins susceptibles de fuguer aussi souvent, moins combatifs , moins susceptibles d’être arrêtés par la police et plus susceptibles d’avoir un emploi (Carney et Buttell, 2003). Le programme idéal sera en mesure d’étendre son aide aux contributors en fournissant des companies complets.

Enfin, il est essentiel d’impliquer toutes les events prenantes dans le processus d’élaboration du modèle idéal. Au fil du temps, les events prenantes créent une spirale ascendante de confiance et de braveness, qui se traduit par une réussite optimistic et réussie des élèves (Covey, Merrill et Merrill, 2003). L’une des principales events prenantes sont les mother and father et l’affect qu’ils ont sur la vie de leurs enfants. Le modèle idéal interagira et engagera les mother and father des contributors à tous les niveaux. Des recherches antérieures ont suggéré que la participation des mother and father est l’un des facteurs clés pour que les élèves de l’éducation non formelle persistent à l’école et obtiennent leur diplôme d’études secondaires ou leur diplôme d’enseignement général (Might et Copeland, 1998).

Les éducateurs, les décideurs et les chercheurs sont régulièrement confrontés à des affirmations concernant l’efficacité de divers programmes et politiques éducatifs destinés à améliorer les résultats des enfants (Slavin, Fshola et Normore, 2000). Cependant, ils ne tiennent pas compte de tous les jeunes issus de milieux géographiques, économiques et sociaux différents. L’objectif principal du programme idéal est de créer des opportunités pour les contributors qui ne leur seraient pas offertes autrement.

Références

Carney, MM et Buttell, F. (2003). Réduire la récidive juvénile : évaluer le modèle de companies enveloppants. Recherche sur la pratique du travail social, 13, 551-568.

Covey, SR, Merrill, AR et Merrill, RR (2003). Tout d’abord. New York : La Presse Libre.

En ligneHeifetz, R. (2003). Management sans réponses faciles. Cambridge, MA : Belknap Press de Harvard College Press.

Heifetz, R., & Linsky, M. (2002). Management sur la ligne : Rester en vie malgré les risks du management. Boston : École de commerce de Harvard.

Laabs, JJ (2004. Les adolescents défavorisés travaillent pour un avenir meilleur. Personnel Journal, 73(12), 34-40.

Lehr, CA, & Lange, GM (2003). Écoles alternate options au service des élèves avec et sans handicap : quels sont les enjeux et défis actuels ? Prévention de l’échec scolaire, 47(2), 59-65.

Mai, HE, & Copeland, EP (1998). Persévérance scolaire et lycées alternatifs : caractéristiques des élèves et du web site. Journal du lycée, 81, 199-209.

En lignePearce, T. (2003). Diriger à haute voix : Inspirer le changement grâce à une communication authentique. San Fransisco : Jossey Bass.

Slavin, R., Fashola, O., & Normore, A.H (2000). Montrez-moi la preuve ! Des programmes éprouvés et prometteurs pour les écoles américaines. Revue canadienne d’éducation, 25(2), 21-24.

#Une #génération #jeunes #perdue

division of training login

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button